L’ostéopathie : présentation

osteopathe

Depuis sa reconnaissance en 2002, l’ostéopathie s’est énormément développée, et cela continue encore (recherche, formation…). Néanmoins, encore beaucoup de questionnements sur cette thérapie subsistent. Guillaume CARA, Ostéopathe D.O., nous présente aujourd’hui son métier et nous explique ses intérêts. Un second article s’attardera plus particulièrement à la prise en charge ostéopathique du sportif.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle traitant les troubles fonctionnels, en éliminant les restrictions de mobilité de l’ensemble des structures composant le corps humain. Le mouvement est un des points clés de la prise en charge ostéopathique. Il s’ajoute aux principes de globalité de l’individu, de la relation entre la structure et sa fonction (exemple : la cage thoracique et les poumons sont les structures impliquées dans la fonction respiratoire), et des capacités d’autoguérison du corps.

Un interrogatoire précis, permet à l’ostéopathe d’éliminer une cause médicale aux symptômes rencontrés et d’identifier le plus précisément possible la région anatomique à l’origine des douleurs. Une fois l’interrogatoire, l’examen clinique et l’examen ostéopathique du corps entier réalisés, l’ostéopathe est en mesure d’établir un plan de traitement adapté et spécifique à l’individu.

Quelles méthodes ?

Il faut savoir qu’un ostéopathe est en possession d’un arsenal de techniques qu’il choisit en fonction des restrictions retrouvées, du patient, et de l’état des tissus. Il existe des techniques articulaires, musculaires, myofasciales, crâniennes, viscérales. Chacune ont leur domaine d’application, et en aucun cas ces techniques ne sont douloureuses.

Les motifs de consultations chez l’ostéopathe

Le champ d’action de l’ostéopathe est très vaste puisque nous traitons ce qu’on appelle des troubles fonctionnels. Qu’est-ce exactement ? Ils sont à l’opposé des troubles organiques où la structure d’un organe est atteinte (fracture par exemple). Dans ce cas, le traitement sera médical. Le trouble fonctionnel traduit un dysfonctionnement de l’organisme. Il peut s’agir d’une douleur mais pas nécessairement (maux de têtes, constipation, lombalgies par exemple). Le corps humain est en perpétuelle adaptation à son environnement et aux contraintes qu’il lui impose. Ainsi l’organisme s’adapte et adoptera une posture la plus économique possible pour lui permettre de réaliser toutes ses fonctions vitales. Lorsque les contraintes perdurent, les solutions deviennent de moins en moins nombreuses et des douleurs liées à cette posture peuvent apparaître. Si on va plus loin, on arrivera à la position antalgique que l’on peut retrouver dans les cas de lumbagos, ou de torticolis qui correspond à une réaction de protection vis-à-vis de la structure. Traiter l’origine des ces troubles, comprendre pourquoi le corps ne s’adapte pas de manière optimale, et diminuer ou supprimer ses conséquences est le rôle de l’ostéopathe. Ainsi les motifs de consultations pris en charge sont variés, allant de la dorsalgie, aux migraines, en passant par des douleurs de mâchoire, des troubles digestif, etc… Ces symptômes étant le reflet d’un dysfonctionnement autre. Je rappelle néanmoins que le thérapeute aura au préalable pris soin de s’assurer de l’absence de pathologie sous-jacente pouvant donner des symptômes similaires. Au moindre doute, vous serez réorienté vers votre médecin pour pratiquer des examens complémentaires, et celui-ci posera le diagnostique si cela doit être fait.

Pourquoi l’ostéopathie est-elle efficace ?

C’est une question à laquelle il est encore difficile de répondre. La recherche en ostéopathie est très jeune. Néanmoins les dernières publications commencent à faire le lien entre la biomécanique (liberté de mouvement redonné par l’ostéopathe), les manipulations ostéopathiques et les effets sur le système nerveux (informations sensorielles et posture) – Lire par exemple ici. Ces avancées permettront à l’ostéopathie une meilleure reconnaissance de la communauté médicale et scientifique. Même si depuis 2002 le titre d’ostéopathe professionnel est reconnu en France (Cf. Article 75 de la loi du 4 mars 2002) et qu’aujourd’hui les patients sont satisfaits des résultats, il faut être capable d’expliquer ce que l’ont fait, comment on le fait et pourquoi on le fait.

En conclusion

L’ostéopathie se présente comme une thérapie manuelle complémentaire de nombreuses autres professions de santé à proprement parlé ou au sens large. L’ostéopathie est une pratique de première intention, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de prescription pour prendre un rendez-vous. Aujourd’hui les ostéopathes sont intégrés dans des réseaux de santé « élargis » et travaillent avec les médecins, kinésithérapeutes, sage-femmes, et coachs sportifs qui peuvent vous orientez vers un praticien. Inutile de vouloir être pris en charge par la sécurité sociale qui ne rembourse pas les soins. En revanche la plupart des mutuelles prennent en charge les consultations chez l’ostéopathe. Le nombre et le montant des prises en charge sont variables suivant vos contrats, alors renseignez vous. Voir la liste des mutuelles qui remboursent l’ostéopathie

Guillaume CARA Ostéopathe D.O.
Site web : www.osteopathe-grenoble38.com
Email : cara.osteo@gmail.com
Twitter : https://twitter.com/CaraOsteo
Facebook : https://www.facebook.com/Guillaumecaraosteopathegrenoble

A lire également :

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *