Tout savoir sur l’acide docosahexaénoïque

acide docosahexaenoique

L’acide docosahexaénoïque (DHA) est un acide gras indispensable de la famille des oméga-3, qui permet notamment de diminuer le taux de cholestérol. Quelles sont ses autres fonctions ? Dans quels aliments le trouver ? Présentation de cet acide gras par Lætitia Matrat, diététicienne nutritionniste DU.

Qu’est ce que l’acide docosahexaénoïque (DHA) ?

Le DHA ou acide docosahexaénoïque est un acide gras polyinsaturé à longue chaîne (AGPI-LC) n-3 qui appartient à la famille des oméga-3. On qualifie un acide gras de « longue chaîne » lorsque son nombre de carbones est supérieur à 18.

Tout comme l’acide eicosapentaénoïque, l’acide docosahexaénoïque est considéré comme un acide gras indispensable car il est vital pour notre organisme mais ce dernier ne peut en synthétiser suffisamment. Le DHA peut effectivement être produit en petites quantités par le foie à partir de l’acide alpha-linolénique, un autre acide gras indispensable, mais pas en quantité suffisante. Un apport externe de DHA via l’alimentation est donc essentiel.

Rôle de cet acide gras

Des études ont montrées une corrélation entre consommation d’acide docosahexaénoïque et réduction d’évènements coronariens chez des patients présentant des antécédents ou non d’infarctus du myocarde. En effet, les AGPI-LC ont un effet hypocholestérolémiant avéré (diminution du taux sanguin de cholestérol).

Ces acides gras sont également reconnus pour avoir un effet hypotriglycéridémiant (réduction du taux de graisses).

Le DHA est un précurseur de dérivés oxygénés qui lui attribuent des fonctions spécifiques au niveau du cerveau. Ces dérivés possèdent aussi des effets anti-inflammatoires et neuroprotecteurs. Il est retrouvé abondamment dans les phospholipides membranaires du système nerveux central.

Aliments riches en acide docosahexaénoïque

Les valeurs ci-dessous renseignent sur le taux de DHA pour 100 g d’aliment1 :

  • Maquereau, cuit au four : 1,89 g/100 g.
  • Sardine, grillée : 1,79 g/100 g.
  • Hareng, grillé : 1,08 g/100 g.
  • Saumon, cuit à la vapeur : 0,712 g/100 g.
  • Thon, cuit au four : 0,39 g/100 g.
  • Anguille, cuite au four : 0,341 g/100 g.

Pour avoir un apport suffisant en acide docosahexaénoïque il est ainsi recommandé de consommer au moins deux fois par semaine du poisson gras.

Laetitia MATRAT, diététicienne-nutritionniste DU.

Sources :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

2 comments

  1. Svp le DHA existe t’il sous forme de produit dans les pharmacies. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *