Tout savoir sur le cholestérol LDL (mauvais cholestérol)

cholestérol ldl

Le cholestérol LDL, plus connu sous le nom de “mauvais cholestérol”, est à limiter afin de rester en bonne santé. Taux recommandés, risques d’un taux trop élevé, conseils pour réduire son taux de LDL… Lætitia Matrat, diététicienne nutritionniste DU, nous donne davantage d’informations.

Qu’est-ce que le LDL cholestérol ?

Le LDL-cholestérol, acronyme anglais signifiant Low Density Lipoprotein ou lipoprotéine de basse densité, est communément appelé « mauvais cholestérol ». Ces lipoprotéines transportent le cholestérol du foie vers les tissus périphériques.

Il provient principalement des “mauvaises graisses”, les acides gras saturés et les acides gras trans.

Taux recommandés

Suivant les recommandations officielles1, le taux de cholestérol LDL doit être strictement inférieur à 2,20 g/l chez un individu qui ne présente aucun facteur de risque.

En revanche, l’objectif thérapeutique diffère en fonction du nombre de facteurs de risque (âge, hypertension artérielle, tabagisme, etc.). Le taux de LDL est alors abaissé à des concentrations inférieures à une valeur définie.

Par exemple, le taux de LDL doit être inférieur à 1,90 g/l chez un sujet présentant un facteur de risque.

Pour aller plus loin : Tout savoir sur le taux de cholestérol

Risques d’un taux de LDL trop élevé ?

Le LDL est la forme la plus athérogène du cholestérol, ce qui signifie qu’il peut conduire à la formation d’une couche lipidique sur la surface interne des parois artérielles.

Un excès de cholestérol dans le sang peut, par le biais de mécanismes complexes qui impliquent oxydation et inflammation, se déposer sur la paroi des artères. Ce dépôt altère la bonne circulation du sang et amenuise l’apport en oxygène et nutriments nécessaire au bon fonctionnement des organes. Ce phénomène peut engendrer l’apparition de maladies cardiovasculaires.

Si l’artère obstruée alimente le cerveau, cette anomalie peut provoquer un AVC (Accident Vasculaire Cérébral), si elle touche des artères qui nourrissent le cœur (artères coronaires), elle peut conduire à un infarctus du myocarde, ou si elle atteint une artère fémorale, elle peut induire à une Artériopathie Obstructive des Membres Inférieurs (A.O.M.I.).

Comment réduire son taux de cholestérol LDL ?

Une alimentation riche en polyphénols2 limiterait l’oxydation du LDL-cholestérol, l’un des principaux mécanismes à l’origine de l’athérosclérose. Ces composés que l’on retrouve dans les légumes, les fruits, le thé, le café renforceraient les défenses anti-oxydantes de l’organisme. Ces polyphénols3 apportés par l’alimentation agiraient en synergie avec la vitamine C, la vitamine E et les caroténoïdes.

De plus, une alimentation riche en acide gras monoinsaturés (Oméga-9) dont l’acide oléique, substance présente dans l’huile d’olive, tend à faire baisser le taux de LDL et ce, sans réduire le taux de cholestérol-HDL4 (bon cholestérol).

Pour aller plus loin :

Enfin, on ne le dira jamais assez : pensez à pratiquer une activité physique et/ou sportive régulièrement ! Notre équipe de coachs sportifs est à votre service.

Laetitia MATRAT, diététicienne-nutritionniste DU.

Sources :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *