EURL, SASU, EI… Quel statut de freelance pour devenir coach sportif ?

 

statut coach sportif eurl ei

Exercer le métier de coach sportif en freelance permet à la fois de privilégier les activités que l’on préfère, de décider soi-même de son emploi du temps et d’adapter ses horaires de travail en fonction de ses envies. Mais se lancer en indépendant peut s’avérer être un parcours semé d’embûches au moment de réaliser les démarches administratives. Découvrez les différents statuts juridiques qui permettent d’exercer en tant que coach sportif libéral.

Les principaux statuts pour exercer en tant que coach sportif freelance

Pour devenir coach sportif indépendant, la base est de disposer d’un diplôme reconnu. Ensuite il est nécessaire de choisir un statut juridique afin d’exercer en toute légalité. Le statut de freelance le plus simple reste l’entreprise individuelle (EI). Toutefois, pour protéger son patrimoine personnel, il est avantageux de créer une société de type SASU ou EURL.

La simplicité de fonctionnement de l’entreprise individuelle

Pour démarrer son activité en tant que coach sportif freelance, l’entreprise individuelle est souvent choisie. Avec ce statut juridique, l’entrepreneur exerce en son nom propre. Son patrimoine personnel n’est donc pas protégé et il n’y a pas de séparation entre les biens personnels et les biens affectés à l’exercice de l’activité professionnelle. Si la situation financière de l’entreprise se dégrade, l’entreprise individuelle représente un risque : les créanciers professionnels pourront éventuellement saisir des biens personnels permettant de régler les dettes.

Par ailleurs, un coach sportif peut exercer en bénéficiant du régime de la micro-entreprise, il suffit d’en faire la demande. L’entrepreneur bénéficie alors d’obligations comptables simplifiées. Pour exercer en tant que micro-entrepreneur, il ne faut pas dépasser 70 000 € de chiffre d’affaire annuel.

A lire également : Coach sportif à domicile : quel salaire ?

La sécurité juridique de la société pour protéger son patrimoine

En tant que coach sportif freelance, il est parfois difficile d’envisager l’évolution de son activité lors de la création de son entreprise. Afin d’éviter tout risque financier, il est recommandé de créer une société SASU ou EURL. Celle-ci disposera de son propre patrimoine, constitué de l’argent que l’associé souhaite investir. Il y aura donc deux patrimoines séparés : celui de la société (patrimoine professionnel) et le patrimoine personnel du gérant.

Les formalités de création sont un peu plus longues, mais elles sont réalisables en ligne. Il faudra, en outre, rédiger des statuts, ce qui nécessite souvent l’intervention d’un professionnel du droit. Mais ces conditions de création permettent de créer un patrimoine distinct, utile pour les coachs ne souhaitant pas engager leur patrimoine personnel.

A lire également :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *