La dorsalgie – Définition, causes et traitement

dorsalgie

La dorsalgie est une douleur située au milieu du dos, au niveau des vertèbres dorsales. Guillaume Cara, ostéopathe D.O., nous présente cette douleur dorsale et nous donne ses conseils pour la traiter.

Description et localisation de la dorsalgie

La dorsalgie est une douleur située au milieu du dos, au niveau du rachis dorsal, partie moyenne de la colonne vertébrale localisé entre les vertèbres lombaires et cervicales. Douze vertèbres dorsales le composent.

Il existe quelques particularités sur cette région dorsale. Tout d’abord la forme de la courbure qui est inversée par rapport aux cervicales et lombaires, c’est la cyphose dorsale (figure 1). Une autre particularité notable est que sur chacune des vertèbres s’articulent deux côtes, rattachées en avant au sternum pour former la cage thoracique (figure 2). C’est un véritable caisson osseux, peu mobile, protégeant les organes vitaux : le cœur et les poumons. Cette région rachidienne s’adapte plus difficilement aux contraintes car plus stable, donc moins mobile. Ainsi de nombreux troubles posturaux et statiques peuvent rapidement se faire sentir, engendrant des dorsalgies.

 

cyphose dorsale                               thorax et vertèbres dorsales

Epidémiologies et cause de ces douleurs dorsales

Comme pour les lombalgies, nous parlerons ici des douleurs dorsales qui n’ont pas de réelles causes identifiées. Ce sont des douleurs fonctionnelles. A l’opposé, certaines dorsalgies peuvent aussi être la traduction d’une souffrance des vertèbres dorsales (maladie inflammatoire, scoliose…) mais aussi des organes viscéraux (cœur, œsophage, estomac, poumons). Par conséquent, avant de prendre en charge ces douleurs, il faut éliminer une éventuelle cause cardiovasculaire, pulmonaire, viscérale ou un trouble statique chez le jeune, de type scoliose ¹. Ce principe était déjà appliqué à la région lombaire.

Très peu de données existent sur les douleurs dorsales. Les régions lombaire et cervicale sont nettement plus étudiées. Seulement 13,6 % de la population aurait souffert de dorsalgies contre 20,6 % pour les cervicalgies et 36,4 % pour les lombalgies ². Les femmes de la population active sembleraient être plus touchées par ces maux de dos (17,4 % des femmes contre 9,2 % des hommes) ³.

On constate néanmoins en pratique que les dorsalgies représentent un motif de consultation très fréquent et se manifestent de manière différente par rapport aux lombalgies et cervicalgies. Les douleurs dorsales fonctionnelles sont rarement aiguës et s’installent progressivement dans le temps. Les douleurs cervicales et lombaires, elles, débutent en général par des douleurs très aigües (lumbago, torticolis) et deviennent chroniques par la suite. Les dorsalgies apparaîtront avec de mauvaises postures prolongées, notamment au travail devant l’ordinateur. Les douleurs peuvent être diffuses, entre les omoplates, ou très localisées, et gêner lors de la respiration. On peut parfois les confondre avec des douleurs cervicales lorsqu’elles sont situées au niveau des dernières vertèbres dorsales, juste à la jonction avec la base du cou.

Stratégie de prise en charge des dorsalgies

1. Les troubles musculo squelettiques

Les dorsalgies sont un réel casse tête à prendre en charge pour l’ostéopathe. L’efficacité du traitement ostéopathique à court terme est indéniable, en traitant les segments mobiles dorsaux (Cf. article sur les lombalgies), et aussi en jouant avec la souplesse du caisson thoracique grâce aux nombreux ligaments et fascias qui la parcourent. Pour être plus efficace sur le long terme, en plus de suivis réguliers, il faut arriver à compenser ces désordres posturaux qui sont un facteur d’apparition fréquent des douleurs. Les positions assises prolongées ont tendance à augmenter la courbure de la cage thoracique (cyphose) et ainsi « mettre en tension » les muscles du haut du dos. Si la personne laisse facilement tomber sa tête en avant, alors la tension sera encore augmentée.

Pour compléter le traitement manuel, il faudra alterner entre des exercices de musculation du haut du dos pour améliorer la posture et des exercices d’ouverture de la cage thoracique. En effet, tout le monde pense à étirer les muscles du dos, mais sur la partie supérieure ils sont dans bien des cas sous tension permanente. En étirant les muscles antérieurs et en renforçant les muscles postérieurs vous redonnerez du « mou » à vos muscles dorsaux et de la mobilité à votre zone dorsale.

Pour les personnes ayant le « dos plat », l’inverse est tout à fait envisageable. L’objectif étant de renforcer les muscles antérieurs et d’assouplir la colonne vertébrale en « l’arrondissant ». Ce méplat peut aussi être le reflet d’une tension interne à la cage thoracique. Ici le traitement consiste à diminuer les tensions sur les structures contenues dans la cage thoracique (fascia, ligaments, etc..) qui « tractent » littéralement une partie des vertèbres dorsales en avant.

Se muscler pour lutter contre les dorsalgies

En associant des exercices de renforcement du haut du dos avec des pompes, vous aller travaillez la stabilité de l’omoplate par le biais du muscle grand dentelé. Ce muscle est souvent douloureux. Il est difficile de réaliser un exercice qui le sollicite spécifiquement mais les pompes sont déjà efficaces juste dans le but de stabiliser l’omoplate.

Exercice de renforcement du haut du dos : un simple élastique vous permettra de muscler la zone dorsale du dos. Fixez votre élastique à une porte ou à une rampe puis tirez simultanément chaque extrémité jusqu’à rapprocher vos omoplates l’une de l’autre. Plus de détails et autres exercices pour muscler le dos.

exercice grand dorsal

Pompes et variantes : positionnez vous face au sol, en appui sur les mains et les pointes de pieds (ou les genoux pour les débutants), corps droit et gainé, puis réalisez des flexions/extensions de coudes. Découvrez nos conseils pour bien faire des pompes.

exercice stabiliser omoplates

Assouplissez votre colonne vertébrale pour soulager votre mal de dos

Cet exercice d’étirement du dos se fait en deux temps. Il consiste à alterner les positions “dos rond” et “dos creux”.

En étant à 4 pattes, le premier temps consiste à enrouler le dos, en ramenant le menton vers la poitrine et en rapprochant le bassin des épaules, le tout en inspirant lentement et profondément.

Le second temps se fait en expirant. En ramenant la poitrine vers le sol et en poussant les fesses vers l’arrière, vous allez courber votre dos en extension. Nul besoin de forcer, il s’agit de mobiliser votre colonne vertébrale en flexion et en extension.

étirement pour dorsalgie

exercice contre mal de dos

Le pull over, un exercice complet pour lutter contre les dorsalgies

Le “pull over” est un exercice très intéressant à réaliser si vous souffrez de douleurs dorsales car il permet de travailler les pectoraux et les muscles du dos tout en “ouvrant” la cage thoracique lors du mouvement d’extension (les pectoraux travaillent alors en étirement). Attention néanmoins à ne pas aller trop loin pour préserver l’intégrité de vos épaules.

exercice contre dorsalgies

Consigne : dos en appui sur un banc, poids entre les mains, tendre les bras vers l’arrière puis fléchir légèrement les coudes et ramener les bras au dessus des pectoraux. Garder les abdos contractés durant toute la réalisation de ce mouvement afin de ne pas creuser le bas du dos.

Pour aller plus loin : Pull Over : présentation, conseils, variantes de cet exercice de muscu

2. Le stress comme élément déclencheur de la dorsalgie

Des maux de dos peuvent aussi être révélés par une forte période de stress. Ce stress engendre une tension musculaire généralisée, et le dos y est très sensible. Toutes les expressions qui y sont rattachées n’existent pas pour rien : « Il est toujours sur mon dos », « J’en ai plein le dos »… Ici des exercices de respiration (tel que la respiration abdominale) ou de relaxation pourront aider à se détendre en prenant simplement quelques minutes pour soi une à deux fois par semaine. La respiration mettant en jeu les côtes, vous agirez également sur la bonne mobilité de votre cage thoracique.

3. Les troubles viscéraux

Il arrive que des dorsalgies soient traitées par un travail manuel des viscères contenus dans l’abdomen. Nous ne nous étendrons pas sur le mécanisme physiologique qui se met en place pour créer ces douleurs référées. L’exemple d’avoir mal au dos lorsque qu’une personne est prise de crampe à l’estomac est très courant. Cela concerne principalement les organes digestifs hauts (estomac et foie). Dans ce cas, et suivant l’interrogatoire, des conseils hygiéno-diététiques sont à appliquer pour aider au traitement ostéopathique.

Conclusion

Très fréquentes et difficiles à prendre en charge, les dorsalgies demandent une implication de la part du patient pour un résultat optimal. Il ne faut pas oublier que de nombreux sports (marche nordique, natation, etc…) participent au bon fonctionnement de la colonne vertébrale dans son ensemble en la musclant et en la mobilisant. La logique de traitement reste la même : une fois les blocages articulaires, viscéraux et musculaires effacés, n’hésitez pas à reprendre votre activité physique ou à en débuter une. Pour la colonne dorsale, les contre indications sont presque inexistantes, contrairement à la zone lombaire. Ces conseils pour lutter contre les dorsalgies sont à ajouter à ceux donnés précédemment (contre les lombalgies) et à ceux qui suivront (contre les cervicalgies). En effet, pour simplifier la compréhension nous partageons la colonne vertébrale en trois parties, mais n’oubliez pas qu’elle fonctionne de manière globale.

Guillaume CARA Ostéopathe D.O.
Site web : www.osteopathe-grenoble38.com
Email : cara.osteo@gmail.com
Twitter : https://twitter.com/CaraOsteo
Facebook : https://www.facebook.com/Guillaumecaraosteopathegrenoble

Sources :

¹ : Le Collège des enseignants en rhumatologie (COFER).
² : Inserm : épidémiologie descriptive.
³ : Bulletin épidémiologique hebdomadaire : FOUQUET N. surveillance des dorsalgies chez les salariés des pays de la Loire 2002-2005.

A lire également :

La lombalgie – Définition, causes et traitement

Localisée au niveau du bas du dos, la lombalgie est le mal de dos le plus fréquent. Cette douleur est généralement due à des microtraumatismes ou à des troubles posturaux.

La cervicalgie – Définition, causes et traitement

Localisée au niveau du cou, la cervicalgie est une douleur qui touche les vertèbres cervicales. Elle est généralement due à de mauvaises postures (tête penchée en avant de manière prolongée).

Quels sports et exercices pratiquer contre le mal de dos ?

Contre les maux de dos, rien de tel que la pratique d’activités sportives régulières, à condition de bien les choisir. Découvrez les sports à privilégier pour lutter contre le mal de dos.

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *