La hernie discale cervicale

hernie cervicale

Parfois asymptomatique, la hernie discale cervicale peut aussi avoir de graves conséquences, dont la paralysie. Elle concerne les disques intervertébraux situés au niveau du cou.

Deux types de hernies cervicales

La hernie discale cervicale est une forme de hernie discale située au niveau des disques intervertébraux cervicaux. Plus précisément, elle concerne les sept vertèbres du rachis cervical (de C1 à C7), en haut de la colonne vertébrale. On distingue deux types de hernie cervicale.

La première est dite « molle ». Son origine est généralement traumatique, un coup du lapin par exemple. Elle cause une douleur appelée cervicalgie.

La seconde, dite « dure » concerne plutôt les personnes âgées dès lors qu’elle s’accompagne de lésions d’origine arthrosique.

Les symptômes de la hernie discale cervicale

Rappelons que la hernie discale, ou protrusion discale, est la formation d’une saillie dans un disque intervertébral : l’annulus (anneau rigide et fibreux) se fissure, suite à un choc ou une dégénérescence, et laisse le nucléus (noyau pulpeux) en sortir. Dans le cas des vertèbres cervicales, les racines nerveuses vers les membres supérieurs sortent du canal rachidien, qui les protège en temps normal, par le foramen.

Une hernie discale peut aller jusqu’à fermer cet orifice. Lorsque celle-ci compresse la moelle épinière, la névralgie cervico-brachiale se traduit par une douleur intense dans le cou, qui irradie tout le bras, jusqu’à la main, et est aggravée par toute pression abdominale (quand on tousse, par exemple). Une opération chirurgicale est alors nécessaire.

Il en va de même lorsque la protrusion discale cervicale provoque une paralysie, totale ou partielle, ou une myélopathie cervico-arthrosique : les racines nerveuses sont comprimées, entraînant par exemple, une maladresse dans les mains, des difficultés pour marcher ou encore des troubles urinaires.

Le traitement de la hernie cervicale

Cela dit, comme pour toutes les formes de protrusions discales, la hernie cervicale peut tout à fait être asymptomatique, ou simplement se manifeste par une raideur de la nuque et/ou des fourmillements dans les bras. La guérison peut être spontanée. Sinon, dans 80 % des cas, elle est obtenue grâce au repos et à une prescription médicamenteuse. Dans ce dernier cas de figure, la guérison se fait dans un délai de quatre à six semaines. Une guérison spontanée est plus longue, au moins six mois. C’est pour cette raison, pour éviter des douleurs prolongées, que le traitement médicamenteux, voire par injections, est le plus souvent préconisé. Dans de rares cas, l’opération chirurgicale de la protrusion discale sera nécessaire. En savoir +

A lire également :

La hernie discale lombaire

Située au niveau du bas du dos, la hernie discale lombaire est une douleur plus fréquente.

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

2 comments

  1. On m’a aussi diagnostiqué une hernie discale au niveau des cervicales et j’ai réussi à améliorer la situation sans intervention chirurgicale grâce aux solutions suivantes :

    – amélioration de mon environnement de travail : mettre l’écran en face du regard, la souris dans le prolongement du bras pour que le coude soit près du buste… Le but étant de moins solliciter les muscles du cou
    – séance de kiné pour faire des étirements et apprendre quelques gestes simples de renforcement musculaire.
    – musculation du haut du dos (en dehors des périodes de “crises”)
    – changement de literie

    Aujourd’hui, ma situation semble bien meilleure, j’avais des crises de cervicalgies tous les 3/4 mois et là, ça doit faire un an que ça ne m’est pas arrivé…

    En espérant que mon témoignage puisse aider d’autres personnes.

    Axel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *