Quelle démarches pour ouvrir une salle de sport ?

ouvrir salle de sport démarches

Les salles de sport connaissent une popularité grandissante depuis quelques années. C’est donc le moment idéal pour ouvrir votre propre salle de fitness. Mais il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi toutes les démarches à effectuer. En effet, il faut rédiger un business plan et choisir la forme juridique sous laquelle vous allez exercer. Pour vous aider à ouvrir votre salle de sport, nous revenons aujourd’hui sur tous les aspects administratifs et juridiques à ne pas négliger pour que cette aventure soit une réussite.

Rédiger un business plan pour convaincre votre banque

Le business plan a comme but principal de vous aider à convaincre un investisseur. Mais il vous permet aussi, au cours de son élaboration, d’analyser en détail tous les aspects du concept d’entreprise que vous avez en tête. C’est l’étape durant laquelle vos idées doivent être confrontées à la réalité du marché : analyse de la concurrence, résultats prévisionnels ou encore étude de marché.

Dans ce business plan, il est important de s’assurer que la cible que vous visez existe bien en réalité. Il faut également choisir un local situé dans une zone qui peut attirer un grand nombre de clients. C’est à ce moment qu’il faut aussi décider de l’offre tarifaire que vous souhaitez pratiquer (salle low-cost ou non) et des services que vous allez proposer à vos adhérents.

Quel statut juridique choisir ?

Il est conseillé de créer une société pour ouvrir une salle de sport. En effet, si vous exercez en entreprise individuelle, votre responsabilité est illimitée : cette option est donc déconseillée. Les créanciers professionnels pourraient saisir vos biens personnels en cas de graves difficultés. Avec une société, votre responsabilité est limitée à l’apport que vous faites au capital, ce qui est particulièrement avantageux.

La forme juridique d’une entreprise dépend tout d’abord du nombre d’associés qui prendront part à la société. Vous pouvez choisir :

  • La SASU ou l’EURL : si vous êtes le seul associé.
  • La SAS ou la SARL : si vous êtes 2 associés ou plus. La SAS laisse une très grande liberté aux associés dans la rédaction des statuts, il faut donc les rédiger avec attention. La SARL est plus encadrée par la loi et a une structure plus rigide, ce qui est un gage de sécurité juridique.

Dans tous les cas, faire appel à un professionnel du droit est fortement recommandé, il saura analyser votre situation spécifique afin de déterminer quelle forme est la plus adaptée à votre activité.

Les démarches administratives à accomplir

L’immatriculation d’une société est réalisée auprès du CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Le formulaire M0 de création de société doit y être déposé rempli et signé. Il sera accompagné d’un exemplaire des statuts. Par ailleurs, les dirigeants doivent chacun apporter une déclaration de non-condamnation et de filiation, certifiant qu’ils ne sont pas soumis à une peine d’interdiction de gérer. Il faudra également effectuer une demande d’ERP (Établissement Recevant du Public) auprès de la mairie de votre ville d’implantation et également se conformer aux règles en vigueur pour rendre votre salle de sport accessible à tous.

A lire également :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *