Prébiotiques et probiotiques : Kesako ?

probiotique et prébiotique

Vous vous sentez fatigués, irritables, et souffrez de plus en plus régulièrement de ballonnements ? Peut-être souffrez-vous d’une carence en pré- et probiotiques. Il est tout simplement temps de rééquilibrer votre flore intestinale…

Au café de la flore : petite explication sur le microbiote

Dans ce joli jardin qui orne notre côlon prolifèrent plusieurs milliards de bactéries, bonnes et mauvaises, qui contribuent à notre état de santé général. Zoom sur les bonnes bactéries : les probiotiques.

Les probiotiques : des bactéries indispensables à la vie !

Les bonnes bactéries sont appelées “probiotiques”, ce sont des micro-organismes vivants qui forment le microbiote, autrement dit la flore intestinale. Fixés à la paroi de l’intestin, ils participent au bon fonctionnement de notre système digestif et renforcent notre immunité, allant, selon certains résultats de recherche, jusqu’à permettre de rééquilibrer les taux de bon et mauvais cholestérol et de prévenir certaines maladies.  On les appelle entre autres Bifido Bacterium Lactis, Lb. paracasei… des termes qui ne sont pas étrangers aux buveurs de lait fermenté et dévoreurs de yaourts au bifidus.

Mais que sont les prébiotiques ?

Les prébiotiques sont la source des probiotiques. Ils servent à nourrir les micro-organismes qui régulent notre transit et gèrent notre santé au quotidien en permettant une meilleure assimilation des minéraux et stimulant notre système immunitaire. On trouve les prébiotiques dans les fibres végétales, que nous consommons principalement dans les fruits et les légumes. Au passage, si par hasard vous êtes un grand amateur de jus d’orange au petit-déjeuner, voici comment vous débarrasser des taches de jus d’orange sur vos vêtements.

Les conséquences d’une flore intestinale déséquilibrée

Reste que les consommateurs occidentaux ont une alimentation appauvrie en fibres, généralement due à l’industrialisation. Les aliments industriels sont transformés, raffinés, voire très ou trop cuits pour permettre leur conservation et ne contiennent plus que très peu de fibres. Idéalement, l’apport en fibres pour le bien-être d’un individu devrait être de 30 g. par jour contre 6 à 10 g. si on mange principalement de la nourriture industrielle.

Si l’apport en prébiotiques et probiotiques n’est pas suffisant, la flore intestinale, voire même vaginale chez les femmes, en est perturbée.

Les nutriments ne sont plus assimilés correctement par l’organisme. Le corps peut alors souffrir de carences qui se traduiront par une grande fatigue, un état de faiblesse général, un ventre dur, gonflé, une plus grande irritabilité, un inconfort urinaire, une susceptibilité accrue aux maladies environnantes et un terrain favorable aux allergies.

A savoir : Il est particulièrement recommandé de faire une cure de pré- et probiotiques après une prise prolongée d’antibiotiques.

Où trouver des probiotiques dans l’alimentation quotidienne ?

S’il est possible de se supplémenter en probiotiques via des compléments achetés en pharmacie, il est tout aussi possible d’adopter une alimentation riche en probiotiques et faire du bien à son côlon à moindres frais (les compléments sous forme de gélules sont relativement onéreux).

Les ferments lactiques sont la première source de probiotiques connus par les français en raison de campagnes publicitaires autour de certains produits laitiers mais il en existe d’autres, tout aussi intéressants à découvrir comme :

  • La levure de bière, de riz rouge
  • Les laits et yaourts fermentés tel le lait ribot, les yaourts à la grec
  • Le kéfir
  • Le kombucha
  • Le miso, le tempeh, le tamari contiennent plus de probiotiques en une cuillère que bon nombre de gélules en vente dans le commerce
  • La choucroute

Où trouver des prébiotiques dans l’alimentation quotidienne ?

On trouve des prébiotiques dans :

  • Le son d’avoine
  • Les fruits en général
  • La chicorée, l’artichaut, les bananes contiennent, en plus, de l’inuline.
  • L’ail et l’oignon
  • Les légumes anciens type topinambour
  • Les poireaux
  • Les salsifis et les asperges
  • Le sarrasin (farine de sarrasin, pâtes au sarrasin…)

D’une manière générale, évitez de consommer des plats industriels et privilégiez autant que possible fruits et légumes frais ainsi que les céréales complètes pour plus de nutriments. Mangez de préférence vos fruits et légumes crus ou simplement cuits à la vapeur.

A lire également :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *