Le régime paléo, un retour à l’alimentation préhistorique

regime paleo

Le régime paléo, pour « paléolithique », est basé sur le mode alimentaire de la préhistoire. Un régime protéiné et d’exclusion, sans gluten, sans glucides ni laitages, et sans aliments transformés. Cette diète vise un retour au naturel pour une meilleure santé plus que pour la perte de poids. Menus, aliments interdits, efficacité et dangers : on vous dit tout sur le régime paléo !

Principe de ce régime

Le régime paléo est un retour à l’alimentation des hommes préhistoriques d’il y a 40 000 ans, à l’époque des chasseurs-pêcheurs, avant l’agriculture.

Ce mode alimentaire, considéré comme idéal pour l’homme, a fait l’objet de nombreux livres et études écrits par divers scientifiques américains : l’anthropologue S. Boyd Eaton dans les années 80, l’universitaire Loren Cordain auteur du célèbre The Paleo Diet et le biologiste Mark Sisson (Le modèle paléo), dans les années 2000. En France, l’ouvrage de référence est L’alimentation ou la troisième médecine, signé par le médecin Jean Seignalet.

Dans ses grands principes, l’alimentation paléo privilégie les aliments bio non transformés et crus plutôt que cuits.

Lire également : Quel mode de cuisson pour préserver la qualité nutritionnelle des aliments ?

Avec l’exclusion des aliments qui n’existaient pas avant l’agriculture :

Lire également : Réduire les produits laitiers : les meilleures alternatives végétales pour cuisiner

Le régime paléolithique en pratique

Le régime paléo est un régime protéiné, qui comprend viandes maigres, œufs, poissons ou fruits de mer à tous les repas.

C’est aussi et surtout un régime d’exclusion, avec beaucoup d’aliments interdits :

  • Sans produits transformés : pas de conserve ni de plats préparés bien sûr, mais comprenez aussi sans sucre et sans sel !
  • Sans gluten : aucune céréale.
  • Sans légumineuses.
  • Sans laitages ni fromages.

On consomme donc, en plus des produits animaux, des fruits et légumes frais sans amidon, des fruits secs, noix et graines.

Exemple de menus

  • Petit déjeuner : poisson, fruit frais, fruits secs.
  • Déjeuner : viande maigre (poulet, dinde, veau, cheval, porc), salade crue (avec une vinaigrette à base d’huile et jus de citron), fruits frais et fruits secs.
  • Dîner : viande maigre (poulet, dinde, veau, cheval, porc) plusieurs variétés de légumes sautés, fruits frais et fruits secs.

Efficacité de cette alimentation préhistorique

La diète paléo permet une importante perte de poids : particulièrement rapide sur les 2 premières semaines, et plus marquée sur 6 mois que les régimes traditionnels hypocaloriques, notamment ceux faibles en graisses. Les protéines des produits animaux et les fibres alimentaires procurent rapidement le sentiment de satiété.

Toutefois, l’amaigrissement rapide des débuts du régime risque d’entraîner un important effet yo-yo : une reprise de poids supérieure à celle consécutive à un régime faible en graisses.

Avantages de cette diète

Le régime paléolithique n’est pas allégué comme un régime amaigrissant : il est prôné par les divers auteurs scientifiques comme un mode de vie alimentaire à adopter toute la vie pour une meilleure santé.

L’abondance de protéines permet de brûler plus de calories. La viande maigre et le poisson riche en oméga-3 augmentent le taux de « bon cholestérol » au détriment du mauvais.

L’abondance de fruits et légumes augmente l’apport en fibres qui réduisent aussi le taux de mauvais cholestérol, et rétablit l’équilibre acido-basique de l’organisme.

Les différentes études menées ont voulu montrer la capacité de l’alimentation préhistorique à prévenir les « maladies de civilisation » : diabète gras, obésité, maladies cardiovasculaires.

Inconvénients de cette diète

Une carence en vitamine D peut apparaître sur un délai très court, et d’autres carences peuvent apparaître si on ne fait pas l’effort de varier les aliments permis.

Le régime paléo est très restrictif, très monotone, et bouleverse profondément nos habitudes alimentaires. La discipline et le contrôle imposé par les restrictions alimentaires majeures, plus importantes encore que le régime sans gluten, risquent de conduire à craquages et compulsions alimentaires.

Notre avis sur le régime paléo

Cette diète est intéressante parce qu’elle souligne l’excès de produits transformés dans l’alimentation actuelle. Le régime méditerranéen, qui poursuit les mêmes buts louables pour notre santé, est une source d’inspiration bien plus facile à suivre !

Pour aller plus loin :

Si vous êtes à la quête d’une méthode pour perdre du poids, mieux vaut adopter une alimentation équilibrée accompagnée d’une activité sportive régulière. Notre équipe de coachs sportifs est à votre disposition pour vous accompagner. Découvrez nos services

A lire également :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

One comment

  1. J’abonde dans le même sens! Le régime Paléo a gagné en popularité avec la mode du ”sans gluten”. Aujourd’hui, les glucides sont pointés du doigt de la même façon que les gras étaient relégués au banc des accusés dans les années 80. A-t-on perdu de vue le fait que les légumes contiennent eux aussi des glucides?!!! C’est d’ailleurs l’un des points forts du régime Paléo qui encourage la consommation de légumes, au même titre que d’aliments crus et non transformés. Somme toute, qui dit ”interdits” dit possibilité de ”dérapage”… Il vaut mieux privilégier une approche saine et durable, c’est-à-dire un mode alimentaire équilibré qui mise sur une grande variété d’aliments qui procurent tous les nutriments dont notre corps a besoin pour fonctionner…pour continuer de mordre à belles dents dans la vie!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *