Régime Scarsdale : présentation et avis

régime Scarsdale

Le régime Scarsdale est une diète à la fois hypoglucidique et hypocalorique d’une durée de 14 jours avec la promesse d’une perte de poids de 500 g. par jour soit de maigrir 7 à 9 kilos en 2 semaines. Voici notre avis, avec les grands principes, les recettes et menus, les variantes du régime végétarien ou gourmet, la stabilisation, les témoignages…

Principe du régime Scarsdale

Le régime Scarsdale a été élaboré dans les années 50 dans la ville américaine du même nom, par le cardiologue Herman Tarnower qui le destinait à la perte de poids rapide de ses patients cardiaques. Le Dr Tarnower a également écrit le livre Scarsdale : le régime médical, publié dans les années 70 lorsque le programme minceur a connu un grand succès.

Ce programme amaigrissant « low carb » faible en glucides et en graisses est constitué de 2 semaines de menus restrictifs très précis (« Two-On »), suivies de 2 semaines de stabilisation avec plus d’aliments autorisés (« Two-Off ») à répéter jusqu’à la perte de poids désirée, voire toute la vie selon son auteur.

Sont autorisés seulement :

  • Certains légumes à manger de préférence crus.
  • Certains fruits.
  • La viande maigre.
  • Les produits laitiers à 0 %.
  • Les boissons avec édulcorants.

Sont donc interdits :

  • Les sucres et tous produits sucrés.
  • Tous les féculents, céréales et tous produits à base de farine.
  • Les matières grasses ajoutées et les produits gras.
  • L’alcool.

Plusieurs variantes du programme Scarsdale sont proposées : le régime au menu gourmet, végétarien, économique, ou encore exotique, avec des repas reprenant les traditions alimentaires de différents pays.

Le régime Scarsdale en pratique

Ce programme minceur comporte deux phases :

1. La phase d’ « attaque massive »

Le menu du petit déjeuner est toujours le même : 1/2 pamplemousse, une tranche de pain complet ou enrichi en protéines, thé ou café.

Les menus du déjeuner et du dîner se composent de :

  • Viande maigre ou poisson cuisinés sans matières grasses + légumes ou crudités avec comme seul assaisonnement des salades, citron ou vinaigre, pendant 5 jours de la semaine.
  • 4 fois par semaine, on ajoute au menu un fruit, de préférence 1/2 pamplemousse.
  • 2 œufs avec du fromage blanc en plat principal 1 jour de la semaine.
  • Une portion de fromage sur une tranche de pain pour le déjeuner du vendredi.

À noter : Les légumes autorisés peuvent être consommés à volonté. Il est recommandé de s’arrêter de manger dès qu’on ne ressent plus la sensation de faim. Entre les repas, en cas de faim, l’auteur de la méthode Scarsdale conseille de manger carotte et céleri sans se restreindre.

2. Phase de stabilisation : « mangez et restez mince »

Est autorisée une plus « large » palette d’aliments :

  • Pain (2 tranches maximum par jour)
  • Œufs (3 par semaine)
  • Édulcorants (confiture sans sucre par exemple)
  • Un verre d’alcool non sucré par jour.

Sont toujours interdits :

  • Tous les féculents et toutes les matières grasses.

Plusieurs menus de stabilisation sont disponibles, avec des recettes différentes pour convenir au goût de chacun.

Efficacité de cette méthode amaigrissante

Les témoignages sur le régime Scarsdale confirment une perte de poids rapide, bien que moins importante que celle annoncée par le Dr Tarnower. La diète hypoglucidique inclut un effet cétogène qui réduit la sensation de faim au bout de 3 jours.

Toutefois, comme ce régime est également hypocalorique, l’effet rebond “yo-yo” est certain dès la reprise d’une alimentation équilibrée. À moins de suivre à vie ce programme minceur, comme le préconise son auteur…

Avantages du régime Scarsdale

C’est une diète très facile à suivre, car tous les menus sont indiqués et détaillés très précisément dans le livre écrit par le Dr Tarnower.

La 1ère phase de régime express de 14 jours et la perte de poids rapide permettent une bonne motivation.

Inconvénients de cette diète

Le régime Scarsdale est très déséquilibré : en plus d’être hypoglucidique et hypocalorique, il est aussi hyperprotéiné, avec tous les risques d’une trop grande consommation de protéines – de plus animales.

Sur 2 semaines, les carences nutritionnelles – calcium, acides gras essentiels (linoléique et alpha-linolénique) – et les effets secondaires – fatigue, troubles du transit et de l’humeur, fatigue des reins et du foie – sont dommageables. Au-delà de 14 jours, en répétant à l’envi les 2 phases successives comme préconisé par la méthode, ce régime comporte des risques certains pour la santé. En plus de sa monotonie sur une longue durée qui implique à la longue craquages et troubles du comportement alimentaire.

Aucune activité physique n’est prévue pour accompagner cette méthode minceur.

Notre avis

Ce régime, élaboré il y a plus de 50 ans est relativement « has been » au niveau des connaissances nutritionnelles de notre époque. Par ailleurs, espérer perdre 8 kilos en 2 semaines et ne pas les reprendre ensuite est illusoire.

Lire aussi : Perdre du poids en 1 semaine : ne soyez pas trop gourmand !

Vous souhaitez perdre du poids de manière durable ? Notre équipe de coachs sportifs professionnels est à votre disposition. Trouvez un coach sportif proche de chez vous

Autres régimes hypoglucidiques :

Autres régimes protéinés :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

2 comments

  1. J’ai suivi le régime Scarsdale en… 1990. J’ai perdu 8,4 kg en 15 jours, *que je n’ai jamais repris* : il m’a suffi de manger “mieux mais pas moins”. Suivre le régime à deux a un effet très positif d’émulation. Il semble toutefois avéré que ce régime convenait mieux aux hommes qu’aux femmes, — sans qu’il soit possible d’en déterminer la cause exacte. (Je certifie que ce témoignage est sincère et entièrement exact.)

  2. côté positif, j’ai fait le régime scardale sans aucune frustration, aucune fringale, j’ai perdu beaucoup de poids, j’étais contente et très en forme, physiquement et moralement, et là côté négatif, tellement bien et me restant encore du poids à perdre je me suis dit je ne m’arrête pas à 14 jours, je continue, bilan en deux mois j’ai perdu 24 kilos, les derniers temps je faisais de l’anorexie, bilan sanguin, nombreuses carences. Donc attention de ne pas se laisser entraîner dans l’excès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *