Le port de strapping pour soulager les entorses

strapping entorse

La pratique d’une activité sportive n’est pas sans danger, et il arrive que les sportifs soient victimes de divers traumatismes. En ce sens, l’entorse est une blessure assez courante, qui touche de nombreux sportifs. Si on peut distinguer différents degrés de gravité de l’entorse, il ne faut pas sous-estimer ce type de blessure. Aussi, le port d’un strapping est conseillé pour soulager ou soigner les entorses.

C’est quoi le strapping ?

De façon générale, le strapping est un principe de contention qui est d’habitude réservé aux entorses. Il s’agit d’effectuer une compression sur l’articulation traumatisée (doigts, poignet, coude, etc.) pour diminuer l’œdème, ou prévenir son apparition. D’un autre côté, il s’agit également de soulager les ligaments étirés par la torsion brutale de l’articulation.

Pour ce faire, les strappings sont réalisés à partir de bandes de contention adhésives, ou cohésives. Ces dernières sont très pratiques, car elles ne collent pas à la peau. De par leur utilité, il est donc conseillé d’en garder dans une trousse de premiers soins lors d’un voyage. En particulier si vous envisagez des vacances sportives, ou de faire des randonnées en pleine nature.

Les bénéfices du strapping

Quand ils sont bien réalisés, les strappings contribuent à soigner les entorses, à se remettre plus rapidement au sport, ou à continuer de pratiquer une activité sportive. Cependant, si le fait d’appliquer un strapping peut être indiqué dans le cas d’une entorse douloureuse, il est important de consulter un médecin. En effet, selon leur gravité certaines lésions ne devraient pas être strappées. Par exemple, dans le cas d’une fracture.

De plus, le strapping présente aussi l’avantage de prévenir les traumatismes, ou leur aggravation. Lors de certains sports comme la boxe, le snowboard, ou le skateboard, il est conseillé de mettre du strapping sur les articulations à risque. Cela est également recommandé pour les personnes ayant des prédispositions aux problèmes articulaires. Ce avant de faire un sport sollicitant les articulations. Dans ces situations, le strapping peut être bénéfique psychologiquement, car le sportif peut avoir une sensation de confort, d’être protégé et en sécurité.

Quelques précautions

Si vous n’avez pas encore consulté un médecin après l’entorse, il est préconisé de consulter après 3 ou 5 jours. Sauf s’il s’agit d’une entorse bénigne. Si l’œdème est toujours important, ou si l’articulation s’est déplacée, la consultation auprès d’un professionnel de la santé permettra d’évaluer la gravité de l’entorse. Ensuite, votre médecin pourra vous prescrire un traitement adapté (strapping, kinésithérapie, etc.).

En outre, il est préférable de ne pas réaliser un strapping sur une cheville encore gonflée. Avant d’effectuer la contention, il est conseillé de se raser les poils si nécessaire (ou d’utiliser des bandes cohésives). Sinon, il est possible d’appliquer une mousse de protection. Pour éviter de limiter l’efficacité du strapping, il ne faut pas faire de plis lors de la pose de la bande de contention. Il est indispensable d’éviter de trop serrer le bandage pour éviter un effet de garrot sur la cheville, et entrainer une gêne.

A lire également :

Le physio tape : quelle utilité pour le sportif ?

Bande élastique dynamique, le physio tape permet de stimuler ou de calmer un muscle douloureux. Il est très utilisé par chez les sportifs de haut niveau.

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *