Qu’est-ce que la supination ?

supination

Savez-vous comment faire des tractions en supination ? Avez-vous un pied pronateur ou supinateur ? Que vous soyez pratiquant assidu de musculation, coureur passionné, ou si tout simplement vous souhaitez en savoir plus sur ces termes, lisez cet article.

La supination d’un point de vue anatomique

L’avant-bras et la main sont en position de supination lorsque la paume est tournée vers l’avant ou vers le haut, pouces orientés vers l’extérieur.

Un mouvement supinateur correspond à une rotation de la main et de l’avant-bras de l’arrière vers l’avant ou du bas vers le haut. Concrètement, si vous êtes droitier, vous réalisez ce mouvement lorsque vous serrez une vis. Cet action est possible grâce aux muscles brachioradial et supinateur. Ce mouvement s’oppose à celui de pronation, où la paume de main est orientée vers l’arrière ou vers le bas, pouces vers soi.

Musculation et prise en supination

En musculation ou simplement lors d’exercices de remise en forme, la position des mains peut varier selon les muscles que l’on souhaite travailler. Si la plupart des mouvements sont réalisés avec une prise en pronation, certains exercices nécessitent de saisir la barre ou les haltères avec une prise neutre (également appelée marteau) ou en supination.

Lors de cette dernière, les mains sont positionnées paumes vers l’avant pour un mouvement de tirage vertical, vers le haut lors d’un mouvement de tirage horizontal, ou vers l’arrière lors d’un exercice de traction. Dans tous les cas, les pouces seront orientés vers l’extérieur.

Avez-vous un pied supinateur ?

Si vous pratiquez régulièrement une activité sportive (et notamment du running ou du trail), il est important de savoir si votre pied est universel, pronateur ou supinateur. Pour celà, regardez l’usure de vos chaussures. Si vos semelles sont particulièrement usées sur toute la partie extérieure, notamment sur l’avant du pied, alors vous avez un pied supinateur, comme environ 10 % des coureurs.

Concrètement, celà signifie que lorsque vous courrez, vous allez principalement prendre appui sur le bord externe de votre pied (mouvement d’inversion). Avoir une foulée supinatrice peut favoriser les entorses et les tendinites (notamment des péroniers latéraux), toutefois dans la plupart des cas (supinateur léger) des chaussures pour pied universel suffiront. Il pourra toutefois être intéressant de consulter un podologue afin qu’il réalise si besoin des semelles thermoformées sur-mesure.

Enregistrer

A propos de Thibault

Coach sportif personnel, Thibault RICHARD dirige le réseau de coachs sportifs Personal Sport Trainer. Retrouvez toute son équipe sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *