Tout savoir sur le Tenseur du Fascia Lata

Muscle tenseur du fascia lata

Le Tenseur du Fascia Lata est un muscle latéral de la hanche, dont le rôle principal est la stabilisation du genou. Il est bien connu des coureurs, de part le syndrome de l’essuie-glace, qui n’est autre qu’une tendinite du TFL. Anatomie, étirements, tendinite… Gros plan sur le tenseur du fascia lata.

Anatomie du muscle tenseur du fascia lata

Le Tenseur du Fascia Lata (TFL) est situé sur la partie latérale de la hanche. Superficiel et sous-cutané, c’est le plus antérieur des muscles de la région glutéale (fessiers). Il recouvre le petit glutéal et la partie antérieure du moyen glutéal.

Très fin et peu puissant, le TFL est musculaire dans une petite partie proximale (environ 15 cm) et aponévrotique (tissu fibreux) dans toute sa partie distale.

Muscle stabilisateur du genou, il constitue avec les muscles sartorius et psoas iliaque, le groupe musculaire des fléchisseurs de la hanche.

Origine

Le muscle tenseur du fascia lata naît au bord latéral de la crète iliaque, entre l’épine iliaque antéro-supérieure et le tubercule de la crète.

Terminaison

Les fibres musculaires du TFL vont se fixer au niveau du tractus iliotibial (anciennement Bandelette de Maissiat), qui s’étend tout le long de la face latérale de la cuisse pour aller se fixer à l’extrémité supérieure du tibia, au niveau du tubercule infracondylaire (anciennement tubercule de Gerdy).

Trajet

Son corps musculaire est court, il s’arrête au niveau du bas de la fesse. Ses fibres musculaires superficielles rejoignent celles du grand glutéal pour former le deltoïde fessier.

Innervation

Le TFL est innervé par le nerf glutéal supérieur.

Vascularisation

Ce muscle est vascularisé par l’artère circonflexe fémorale antérieure et par une branche de l’artère glutéale supérieure.

Fonction

Le tenseur du fascia lata est fléchisseur, abducteur (permet d’écarter la jambe) et rotateur médial de la hanche. Il permet l’extension, la rotation latérale du genou ainsi que son verrouillage en fin d’extension. Très tendineux, il permet le maintien du genou, par exemple lors de la marche, en empêchant une bascule du bassin.

Etirements du TFL

Le tenseur du fascia lata n’est pas un muscle qui a besoin d’être renforcé spécifiquement, néanmoins il est recommandé de l’étirer régulièrement. Voici 2 exercices d’étirement du TLF, très simples à réaliser.

Etirement au sol

étirement tenseur du fascia lata

  • Allongez-vous, pieds à plat au sol. En utilisant les 2 mains, agrippez la cheville et le genou. Tirez doucement le genou vers la poitrine jusqu’à la sensation d’étirement au niveau de la fesse.
  • Pour sentir davantage l’étirement, exercez une pression vers le haut.
  • Maintenez la position 10 sec. puis recommencez.

Etirement debout avec élastique

etirement fascia lata fessier

  • Saisir la bande élastique de sorte que votre bras passe au niveau de votre oreille.
  • Abaissez le genou du même côté vers le sol et déplacer le poids du corps vers l’extérieur.

La tendinite du tenseur du fascia lata

Egalement connue sous le nom de syndrome de l’essuie-glace, la tendinite du tenseur du fascia lata est la hantise des coureurs et de certains cyclistes.

La douleur se manifeste souvent lors de la montée ou de la descente des marches d’escaliers. Elle peut irradier le genou mais une brûlure est généralement ressentie sur la face externe du genou.

Causes de cette pathologie

Le surentraînement, un travail excessif en côte et en descente ainsi que des chaussures non adaptées peuvent en être la cause.

Pour éviter d’en arriver là, pensez à faire appel à un coach sportif compétent et qualifié qui pourra vous proposer un programme d’entraînement 100 % personnalisé. Son expérience vous permettra d’atteindre votre objectif en limitant fortement le risque de blessures grâce à des séances adaptées. Trouvez votre coach

Traitement de la tendinite du TFL

Comme pour toute tendinite, une fois le tendon enflammé il faudra prendre son mal en patience pour la guérir, d’où la nécessité de consulter un médecin dès les premiers signes. Ce dernier pourra vous aiguiller vers un kinésithérapeute ou encore un podologue.

Le traitement de cette pathologie comprend du repos, du glaçage, de la physiothérapie lors des séances de kiné, et des étirements spécifiques.

Le port de semelles orthopédiques, adaptées à votre propre morphologie, et réalisées par un professionnel, peut-être une solution pour accélérer la guérison et éviter que cette tendinopathie ne s’installe à nouveau.

Pour aller plus loin :

Enregistrer

Enregistrer

A propos de Cédric

Professeur d'EPS passionné de musculation et de sport en général, Cédric collabore avec notre équipe depuis 2016. Son rôle est de transmettre ses connaissances à travers des articles et des vidéos afin d'aider les pratiquant(e)s à s'entraîner correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *