Test de Ruffier Dickson : protocole et analyse

test de ruffier
Souvent utilisé par les médecins afin d’évaluer l’adaptation cardiaque à l’effort de leurs patients, le test de Ruffier (ou Ruffier Dickson) est également très prisé par les coachs sportifs dans le cadre du suivi de leurs élèves. Ce test cardio-vasculaire permet dans un premier temps d’évaluer son aptitude à la pratique sportive, mais il peut-être également très utile dans le cadre d’un suivi sportif plus poussé.

Le Test de Ruffier, un test d’effort cardiaque simple

Le test de Ruffier (ou Ruffier Dickson) est un test d’effort très facile à mettre en œuvre, qui consiste à mesurer son rythme cardiaque au repos, suite à un effort, puis après une courte période de récupération. Il ne nécessite aucun matériel particulier et peut être réalisé n’importe où. Toutefois, si vous souhaitez obtenir des résultats précis, l’utilisation d’un cardio-fréquencemètre, permettant de mesurer votre rythme cardiaque de manière instantané, s’avère intéressant.

Ce test cardiaque peut être réalisé par tous, quelque soit son niveau de pratique sportive. Si le test de Ruffier est la plupart du temps utilisé pour évaluer l’aptitude d’un sujet à la pratique sportive, ce test permet avant tout de déterminer son adaptation cardio-vasculaire à l’effort.

Comment réaliser le Test de Ruffier (Dickson) ?

Voici le protocole de ce test d’effort.

1-  Déterminer sa fréquence cardiaque de repos (P1)

Allongez vous, détendez vous pendant quelques minutes, puis notez votre fréquence cardiaque.

2-  Déterminer sa fréquence cardiaque à l’effort (P2)

Debout, jambes écartées d’environ la largeur des épaules, dos droit et bras tendus devant vous, réalisez 30 flexions complètes en 45 secondes puis notez immédiatement votre fréquence cardiaque.

3-  Déterminer sa fréquence cardiaque de récupération (P3)

Suite à ces 30 flexions, allongez vous à nouveau puis relevez votre fréquence cardiaque une minute précisément après l’arrêt de l’effort.

test effort cardiaque

 

A partir de ces 3 valeurs de fréquence cardiaque, vous allez pouvoir calculer votre Indice de Ruffier (IR) ou/et votre Indice de Ruffier Dickson (IRD). Ces deux indices diffèrent de part leur méthode de calcul. Le calcul de l’indice de Ruffier Dickson prend davantage en compte la différence entre P1 et P3 par rapport au calcul de l’Indice de Ruffier.

Calculer son Indice de Ruffier (IR)

Indice de Ruffier = {(P1 + P2 + P3) – 200} / 10

Interprétation des résultats :

  • IR < 0 = très bonne adaptation à l’effort
  • 0 < IR < 5 = bonne adaptation à l’effort
  • 5 < IR < 10 = adaptation à l’effort moyenne
  • 10 < IR < 15 = adaptation à l’effort insuffisante
  • 15 < IR = mauvaise adaptation à l’effort, bilan complémentaire nécessaire

Calculer son Indice de Ruffier Dickson (IRD)

Indice de Ruffier Dickson = {P2 – 70 + 2 x (P3 – P1)} / 10

Interprétation des résultats :

  • IRD < 0 = excellente adaptation à l’effort
  • 0 < IRD < 2 = très bonne adaptation à l’effort
  • 2 < IRD < 4 = bonne adaptation à l’effort
  • 4 < IRD < 6 = moyenne adaptation à l’effort
  • 6 < IRD < 8 = adaptation à l’effort faible
  • 8 < IRD < 10 = adaptation à l’effort très faible
  • 10 < IRD = mauvaise adaptation à l’effort, bilan complémentaire nécessaire

Le Test de Ruffier dans le cadre d’un suivi sportif

Réalisé régulièrement, le Test de Ruffier (Dickson) permet de suivre l’évolution de son adaptation cardio-vasculaire et ainsi de pouvoir apprécier les bénéfices d’un entraînement sportif bien mené.

Ce test cardiaque donne également beaucoup d’informations à tous ceux qui pratiquent une activité sportive en compétition. Au delà de l’Indice de Ruffier ou de l’Indice de Ruffier Dickson, l’analyse des 3 valeurs de fréquences cardiaques (P1, P2 et P3) s’avère dans ce cas intéressante. Relevées plusieurs fois par semaine dans les mêmes conditions, la simple variation de quelques pulsations par minutes d’une de ces valeurs pourra indiquer une récupération plus ou moins bonne et ainsi permettre au sportif de réajuster ses charges d’entraînement en conséquence.

Un livre sur le sujet : Intérêt, rôle et limites du test de Ruffier Dickson à partir de l’étude de 173 sportifs

A lire aussi :

Comment calculer sa fréquence cardiaque max ?

Pour déterminer sa fréquence cardiaque maximale, soit le nombre de battements maximum de votre cœur en une minute, il existe des méthodes directes et indirectes, plus ou moins précises.

Comment calculer son IMC (Indice de Masse Corporelle) ?

Utilisé par l’OMS depuis 1997 pour évaluer la corpulence d’un individu, l’IMC permet de définir son profil : maigre, normal, en surpoids, obèse…

A propos de Thibault

Coach sportif personnel, Thibault RICHARD dirige le réseau de coachs sportifs Personal Sport Trainer. Retrouvez toute son équipe sur www.personal-sport-trainer.com.

5 comments

  1. Bonjour
    J’ai une athlète de 15 ans qui procède au test Ruffier 1 x semaine. Ses valeurs sont étonnantes. Les dernières donnent le résultat suivant P1 67 P2 157 P3 69 La charge d’entrainement est légère et les valeur à P2 augmente régulièrement. Est ce normal?
    Merci de votre retour

    • Bonjour Gérald,

      si les charges d’entraînements ont diminué et que P2 à augmenté en parallèle alors c’est tout à fait normal.

      Si tel n’est pas le cas :
      – Réalise-t-elle le test toujours dans les mêmes conditions (matin, lendemain d’un jour de repos, etc…) ?
      – Ses flexions de jambes sont-elles toujours à l’identique ?

  2. Bonjour

    j’ai fait les test avec me élèves , et je trouve les résultats incroyablement mauvais pour tous meme chez les sportifs
    ex e1: P0 63 P1 144 p2 110
    e2 59 / 133 / 76
    e3 ! 66 /139 /97

    meme les “sportifs” (football) sont en mauvaise forme

  3. Bonjour, les résultats des 2 indices sont très différents pour mon cas:p0=45;p1=115;p2=65. Indice de Ruffier=2,5 satisfaisant, par contre indice de Ruffier-Dixon=8,5 insuffisant. J’ai 50 ans et fait du jogging le dimanche.Que penser?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *