Vitamines et minéraux à privilégier chez le sportif

vitamines et minéraux

Quels sont les vitamines et minéraux à favoriser lorsque l’on pratique régulièrement une activité sportive ? Dans quels aliments les trouver et que nous apportent-ils ? Découvrez les conseils et explications de Cédric Ben Chemhoun, diététicien DE et expert en nutrition.

Les besoins du sportif en vitamines

De manière générale, les vitamines ont pour rôle de protéger les cellules des muscles pendant l’effort et d’optimiser la phase de récupération.

Les sportifs soumis à des exercices intenses prolongés et fréquemment répétés ont des besoins en vitamines C et en vitamines du groupe B plus importants, mais ils peuvent être couverts par une alimentation adaptée, notamment enrichie en fruits et en céréales.

Ceux qui pratiquent des sports d’endurance et ingèrent de grandes quantités de glucides doivent être vigilants. Ils doivent consommer également des quantités suffisantes d’aliments riches en vitamines B, C, E et bêta-carotènes présentes dans les fruits, légumes, céréales et viandes.

Les personnes qui pratiquent des sports de force et qui consomment de grandes quantités de protéines pour acquérir une masse musculaire plus importante doivent veiller à ingérer suffisamment de vitamines B6, C, E et de bêta-carotènes.

On se rend donc finalement compte que quel que soit le sport choisi (endurance ou force), les besoins vitaminiques sont similaires dans le cadre d’une bonne nutrition sportive, et une alimentation variée est la clé pour éviter toute carence. Si l’alimentation est variée et équilibrée, prendre des compléments vitaminiques n’a ni intérêt ni effet sur les performances sportives et peut même nuire à la santé. La prise de compléments vitaminiques en trop grande quantité peut avoir des effets négatifs, en particulier celle des vitamines A, D, E, K et même de la vitamine C. En effet, un excès de vitamines peut être à l’origine de certains troubles tels que diarrhée, nausées, fatigue, lésions hépatiques, troubles sensoriels, etc… Autant le savoir avant de se jeter sur les comprimés multi-vitaminés.

Les besoins du sportif en sels minéraux

Les sels minéraux entrent dans la composition des os et sont indispensables à la contraction des muscles et au fonctionnement du système nerveux. Les minéraux importants pour la pratique sportive sont le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium et le plus important, le fer.

Le fer

Celui-ci est présent en petite quantité dans l’organisme. C’est un oligo-élément minéral qui se trouve dans l’hémoglobine (la protéine des globules rouges qui véhicule l’oxygène depuis les poumons jusqu’à chacune des cellules) et dans la myoglobine (la protéine responsable de l’oxygénation des muscles). De nombreuses réactions enzymatiques en dépendent. Une carence en fer s’avère catastrophique pour le sportif, car elle engendre un état de fatigue constant.

Il existe 2 types de fer : le fer héminique contenu dans les volailles, les viandes, les poissons, les crustacés, et le fer non héminique d’origine végétale. C’est celui contenu par exemple dans les fruits et les légumes, les céréales, les légumes secs. Il faut donc veiller à intégrer ces aliments dans son régime alimentaire. Découvrez les principaux aliments riches en fer

Le potassium et le sodium

Le potassium et le sodium agissent en étroite collaboration pour maintenir l’équilibre acido-basique du corps et celui des fluides. Le potassium contrôle le taux de fluides et le pH à l’intérieur des cellules, tandis que le sodium fait la même chose à l’extérieur des cellules.

Le potassium est aussi essentiel à la transmission des impulsions nerveuses, à la contraction musculaire, y compris celle du muscle cardiaque, et participe au bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales. Il contribue à de nombreuses réactions enzymatiques, à la synthèse des protéines musculaires et au métabolisme des glucides, entre autres. C’est donc bien un minéral fondamental pour le sportif.

Le sodium joue un rôle dans l’hydratation de l’organisme. Il est présent dans le sang et dans le liquide extracellulaire dans lequel baignent les cellules. Le sodium permet aussi la transmission des influx nerveux ainsi que la contraction musculaire.

Avec le chlore, ces minéraux peuvent-être éliminés en grande quantité dans la sueur. Il faudra donc veiller à utiliser des boissons et des aliments de l’effort contenant des quantités suffisantes de sodium et de potassium (1,2 g par litre pour le sodium et 0,4 g par litre pour le potassium), en particulier lors d’efforts longs et intenses sous un climat chaud et humide. En cas de sudation abondante, lors d’épreuves d’endurance par exemple, il faudra favoriser la consommation d’aliments riches en sels minéraux et en oligoéléments comme les viandes rouges et blanches, le foie, le poisson, les céréales, les légumes et les fruits.

Le chlore

Le chlore (ou chlorure) est présent en abondance dans l’organisme. Il joue différents rôles majeurs au sein de celui-ci. Sa mission principale est de maintenir la pression osmotique dans les cellules. Il joue également un rôle dans la formation des sucs gastriques de l’estomac, du liquide entourant le cerveau ainsi que dans le transport du dioxyde de carbone dans le sang. Souvent associé au sodium (formant alors le sel), il ne se retrouve en déficit dans le corps que lors de vomissements importants ou phases de sudation importantes. La consommation d’une alimentation normalement salée suffira à empêcher toute carence.

Le calcium

Essentiellement présent dans les laitages, le calcium est surtout connu pour son rôle dans la construction osseuse, pourtant, ce n’est qu’une de ses propriétés. On peut par exemple souligner son action sur le rythme cardiaque ou sur le contrôle du poids.

Le magnésium

Il a un rôle très important dans de nombreuses réactions enzymatiques (plus de 150) en intervenant sur le mécanisme de fonctionnement de plusieurs enzymes. Il régularise la transmission de l’influx nerveux, favorise l’action des hormones et a un rôle modérateur de l’excitabilité neuromusculaire. On trouve du magnésium dans les légumes verts, les céréales complètes, les oléagineux, les légumes secs ou encore le chocolat.

Pour résumer, une alimentation équilibrée et variée, complémentée de boissons d’efforts choisies avec soin suffiront à vous apporter toutes les vitamines et minéraux indispensables à la pratique de votre sport. A noter que dans le cadre d’une pratique sportive à haut niveau ou professionnelle, certaines adaptations sont nécessaires au cas par cas. Un suivi nutritionnel sur mesure sera ainsi utile pour déterminer un programme alimentaire parfaitement calibré en fonction du sportif et de son activité.

Cédric Ben Chemhoun, diététicien DE, expert en nutrition, www.dietetique-lyon.com

A lire également :

Enregistrer

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *