SASU ou EURL : quel statut choisir pour ouvrir une salle de sport seul ?

eurl ou sasu création salle de sport

Pour ouvrir une salle de sport, il est préférable de créer une société. S’il se lance seul dans cette activité, le créateur d’entreprise a alors le choix entre l’EURL et la SASU. Ces deux formes juridiques obéissent à peu près aux mêmes règles de création, mais elles doivent être analysées afin de choisir celle qui est la plus adaptée pour l’ouverture de votre salle de sport. L’EURL et la SASU sont différentes en bien des points, c’est pourquoi nous revenons dans cet article sur leurs principales caractéristiques.

Les avantages de la société : limitez votre responsabilité

L’EURL, tout comme la SASU, est une société : la responsabilité de l’associé est limitée à l’apport qu’il effectue. C’est pour cette raison que, pour ouvrir une salle de sport, il est plutôt conseillé d’exercer par le biais d’une société qu’en entreprise individuelle. En entreprise individuelle, l’entrepreneur est responsable des dettes contractées pour l’exercice de son activité professionnelle sur l’ensemble de son patrimoine, personnel comme professionnel. Avec l’EURL ou la SASU, l’associé unique n’aura pas à régler des dettes professionnelles avec son patrimoine personnel en cas de graves difficultés financières.

Premier point à retenir : il vaut mieux éviter l’entreprise individuelle ou la micro-entreprise.

La rédaction des statuts

Les statuts de l’EURL sont relativement simples à rédiger. De plus, les CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) mettent à disposition de l’associé un modèle de statuts gratuit utilisable librement.

Du côté de la SASU, la loi est moins stricte : cela signifie que l’associé peut organiser sa société relativement librement. Pour ne pas être perdu parmi toutes les possibilités offertes, il est conseillé de faire appel à un professionnel.

Le statut social du dirigeant

Le président de la SASU est assimilé salarié. Par conséquent, il est soumis au régime général de la sécurité sociale. Le gérant de l’EURL est affilié au RSI (désormais sécurité sociale des indépendants), qui est le régime des indépendants. Le choix entre ces deux formes juridiques doit prendre en compte cet aspect, la couverture sociale étant un élément important de la vie de l’entrepreneur.

Le RSI permet de bénéficier de cotisations qui sont moins élevées, bien que la couverture sociale soit moins complète.

Le régime du président de SAS assimilé salarié est basé sur des cotisations plus élevées, permettant d’obtenir une protection plus satisfaisante. À la différence des salariés, le président d’une SASU ne cotise pas à l’assurance chômage.

Le régime fiscal

Par défaut, l’EURL est soumise à l’impôt sur le revenu (IR). Cela signifie que les bénéfices de l’entreprise constituent vos revenus. Ces revenus sont soumis au barème progressif de l’IR, calculé sur l’ensemble des revenus de votre foyer fiscal. Ce taux peut aller jusqu’à 45 %. Toutefois, lors de la création de sa société, l’associé unique peut faire le choix de l’imposition sur les sociétés (IS).

Les bénéfices de la SASU sont soumis à l’impôt sur les sociétés, qui correspond à un taux fixe de 33,⅓ %. Pour les bénéfices situés en-dessous de 38 120 €, un taux réduit de 15 % s’applique. Pour les bénéficies situés entre 38 120 € et 500 000 €, il faut appliquer un taux de 28 %. Le taux normal de 33,⅓ % s’applique au-delà de 500 000 €.

En résumé

  • La SASU et l’EURL permettent de limiter la responsabilité de l’associé et de mettre à l’abri son patrimoine personnel.
  • La rédaction des statuts pour la création d’une salle de sport est plus simple en EURL.
  • Le gérant d’une EURL est affilié au RSI, celui d’une SASU est assimilé salarié.

A lire également :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *