Le poker est-il un sport ?

poker sport

Considéré par le plus grand monde comme un simple jeu, le poker peut-il être assimilé à un sport ? Voici quelques pistes de réflexion…

Sur notre blog, nous vous donnons nombre de conseils pour vous sentir bien dans votre corps, pour sculpter votre musculature et pour perdre du poids et gagner en masse musculaire. La plupart de ces exercices qui vont permettront d’atteindre vos objectifs seront des exercices physiques. Autrement dit, pour être bien dans son corps et avoir une physionomie qui vous plaît, il faut faire du sport. Mais on peut aussi se poser la question de la définition du sport en général. Le sport passe-t-il forcément par une activité physique ou peut-il aussi définir des activités plus cérébrales, ne demandant que peu ou pas d’effort corporel ? Un bon exemple de ce genre d’activités est le poker. Considéré comme un sport par tous ses adeptes, il ne serait qu’un simple jeu de cartes pour tous les gens extérieurs à ce monde. Alors qu’en est-il ? Et surtout, pratiquer le poker peut-il vous aider dans votre quête du corps de vos rêves ?

Un minimum de préparation physique

Effaçons l’évidence d’entrée de jeu. Non, le poker ne demande aucune qualité physique remarquable. Même si ce constat reste toutefois à tempérer pour les joueurs de haut niveau. Ainsi, lorsqu’un tournoi s’étale sur des heures et des heures voire des jours entiers, il faut disposer d’un organisme capable de supporter un tel enchaînement de parties, sans par exemple souffrir d’un mal de dos. Les meilleurs joueurs de poker auront donc tendance à disposer d’un léger entraînement musculaire pour pouvoir tenir dans la même position de manière prolongée sans avoir mal, et ainsi rester concentré durant des jours entiers.

Beaucoup de concentration et de maîtrise de soi-même

Car là est bien le vrai challenge du poker, outre les diverses stratégies et analyses des mouvements de l’adversaire, il faut surtout être capable de rester concentré en toutes circonstances et de savoir garder son sang-froid. Que l’on ait dans ses mains les cartes parfaites et que l’on soit sûr de gagner ou que l’on tente un bluff un peu osé, il ne faut rien montrer aux autres joueurs et rester zen. Ainsi, tout comme un cycliste essaiera de cacher aux autres qu’il est dans un mauvais jour, ou au contraire qu’il tient la forme de sa vie, le joueur de poker doit savoir ne pas dévoiler ses cartes, au propre comme au figuré.

Si l’on veut continuer l’analogie avec le vélo, on peut aussi dire que, tout comme dans une étape du Tour de France, il faut rester vigilant quand on est dans le peloton pour rejoindre la bonne échappée et ne pas se laisser distraire une minute sous peine de se retrouver dans le mauvais wagon. Au poker, il est primordial de rester concentré sur chaque main, pour ne pas laisser passer la main en or qui vous permettra d’éliminer un adversaire, et surtout pour la jouer correctement. Il faut aussi éviter d’imiter les rouleurs qui attaquent dans la course finale des Champs-Elysées alors qu’il n’ont aucune chance ou presque de s’imposer. Pour cela, si de nombreuses mains négatives s’enchaînent, il ne faudra pas se lancer dans un bluff impossible, à cause de la frustration, et risquer de tout perdre.

Ainsi, si physiquement le poker n’aura pas grand-chose à apporter à un athlète, c’est mentalement que celui-ci apparaît bien plus comme un sport, et le nombre de qualités mentales requises pour devenir un bon joueur de poker sont importantes.

Une bonne hygiène de vie est essentielle pour réussir au poker

Ensuite, l’hygiène de vie qu’il est nécessaire d’avoir pour réussir dans cette discipline est un point important qui fait pencher la balance du côté du “poker comme sport”. Comme nous vous en parlons dans de nombreux articles sur notre site, l’alimentation est à la base de toute activité physique réussie et de bonne santé de l’organisme. Tout comme vous passerez une mauvaise heure en salle de musculation si vous arrivez complètement crevé, vous n’aurez aucune chance de remporter un tournoi de poker si vous n’avez pas fait une bonne nuit auparavant et que vous n’avez pas manger équilibré les jours précédents pour permettre à votre cerveau d’être au top de ses capacités. Tout comme Carl Lewis en son temps, Daniel Negreanu, le plus grand joueur de poker de la planète, avoue tirer une grande force de son alimentation végane.

Le poker : un sport mental ?

Enfin, si le poker peut s’apparenter à un sport, c’est aussi parce qu’il est possible de se mesurer à d’autres, et que certains joueurs sont tout simplement meilleurs que d’autres, comme dans tout sport qui se respecte. Le poker demande un entraînement intensif et une hygiène de vie impeccable pour réussir, tout comme la plupart des sports de compétition… Si jouer au poker ne développera jamais vos pectoraux, les capacités mentales que vous acquerrez au cours de ces parties pourront se révéler utiles pour votre prochaine session de crossfit, ou vous permettront de tenir le coup mentalement lors d’un semi-marathon.

A lire également :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *