Le régime Seignalet, une méthode hypotoxique pour une santé de fer !

régime seignalet

Le régime Seignalet est la version française la plus ancienne du régime paléo. Le retour à l’alimentation préhistorique, plutôt que faire maigrir, permettrait de soigner 91 maladies chroniques, difficiles à guérir, et qui seraient dues à notre alimentation moderne. On fait le point sur cette méthode santé, ses recettes, ses avantages et ses inconvénients !

Principe de ce régime

Le régime Seignalet a été conçu dans les années 80 par un médecin français, immunologue et rhumatologue, dont il porte le nom. Jean Seignalet en a exposé tous les principes dans un livre intitulé : L’alimentation ou la troisième médecine.

Précurseur du régime paléo, ce programme alimentaire prône le retour à l’alimentation des chasseurs-cueilleurs préhistoriques, avant les débuts de l’agriculture : une alimentation ancestrale, originelle, et surtout « hypotoxique ».

Grands principes de cette méthode :

  • Sans gluten, sans céréales modernes et industrielles, y compris tous les produits dérivés : blé, seigle, maïs, avoine, millet, orge, épeautre…
  • Sans lait ou produit laitier d’origine animale, sans caséine.
  • Sans graisses (huiles, margarines) cuites ou extraites à chaud.
  • Sans produits en conserve.
  • Sans cuisson supérieure à 110°C.
  • Limitation des protéines animales à une prise hebdomadaire. On privilégie les aliments riches en protéines végétales.

-> C’est un régime d’exclusion extrêmement sévère.

La méthode Seignalet en pratique

Les menus de cette diète contiennent une alimentation crue autant que possible : que ce soit des fruits et légumes frais et secs, mais le crudivorisme est aussi appliqué aux œufs, poissons, fruits de mer, viandes.

Toutes les recettes sont sans lait et sans gluten. Beaucoup sont similaires à celles du régime Kousmine.

Les laits et produits laitiers de vache, chèvre, brebis (sources de lactose), sont remplacés par des laitages végétaux : amande, riz, soja, noisette, châtaigne, coco… À la place des céréales industrielles et « mutées », on consomme du riz, du quinoa, du tapioca, et des légumineuses, lupin, lentilles, pois chiches…

On privilégie la cuisson vapeur, au bain-marie, à l’étouffée pour renoncer aux cuissons toxiques : fritures, grillades, au four ou mijotées.

Lire également : Quel mode de cuisson pour préserver la qualité nutritionnelle des aliments ?

Efficacité du régime Seignalet

Pour le Dr Seignalet, les produits transformés de l’agriculture seraient intoxicants, car trop difficiles à digérer pour notre organisme. L’alimentation moderne créerait ainsi une porosité de l’intestin, ne filtrant plus les bactéries responsables de la plupart des maladies chroniques. Seul le régime alimentaire pré-agriculture de la méthode Seignalet permettrait de vaincre cette intoxication de l’alimentation.

Selon lui, ce régime santé aurait des pourcentages de réussite importants sur 91 maladies chroniques invalidantes qui ne sont pas solutionnées par la médecine :

  • Maladies « d’encrassage » comme la fibromyalgie, le diabète gras, le cancer : 92 % de réussite.
  • Maladies « d’élimination » comme le psoriasis, la colite, l’asthme : 98 % de réussite.
  • Maladies auto-immunes comme la spondylarthrite ankylosante, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques : 85 % de réussite.

Des chiffres impressionnants pour l’efficacité de ce régime, mais qui n’ont pas été validés scientifiquement.

Avantages de cette méthode

Un régime santé est toujours digne d’intérêt. Celui-ci a l’avantage de ne pas se prétendre un régime amaigrissant, même si la perte de poids est très probable au vu des très grandes restrictions imposées.

La méthode Seignalet s’adresse à des personnes qui souffrent de maladies très invalidantes, prêtes à suivre des directives draconiennes pour pouvoir soulager leurs maux. Le programme alimentaire doit être mené scrupuleusement au moins durant 2 ans, avec le suivi d’un médecin. Des résultats positifs, au moins pour les maladies touchant les articulations, ont pu être rapportés.

Inconvénients de cette méthode

Le régime Seignalet fait courir des risques de carences (vitamines B et D, calcium), de malaises et d’intoxications alimentaires dues aux aliments protéinés consommés crus.

C’est un régime d’exclusion sévère, qui demande beaucoup de motivation. Les très grandes restrictions peuvent provoquer compulsions et troubles du comportement alimentaire.

Notre avis sur le régime Seignalet

C’est une méthode alimentaire “santé” qui peut s’essayer avec l’avis et le contrôle d’un médecin en cas de maladie chronique sans traitement efficace. Elle ne doit pas se suivre comme une diète pour maigrir.

Acheter le livre : L’alimentation ou la troisième médecine – Dr Jean Seignalet

Autres régimes “santé” :

A propos de Personal Sport Trainer

Personal Sport Trainer est un réseau de coachs sportifs à domicile professionnels. Retrouvez toute l'équipe de coachs sur www.personal-sport-trainer.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *