Tibial postérieur (jambier postérieur) : Anatomie et Exercices pour le muscler et l’étirer

muscle tibial posterieur

Le tibial postérieur est le muscle le plus profond de la jambe. Il s’étend de la face postéro-supérieure de la jambe jusqu’au pied. Anatomie, exercices pour le muscler et l’étirer… présentation complète de ce muscle.

Anatomie du tibial postérieur

Le tibial postérieur (anciennement jambier postérieur) est un muscle de la jambe qui s’étend de la partie supérieure et postérieure du tibia et du fibula (les deux os de la jambe) jusqu’à la plante du pied.

Origine

  • Sur le tibia, face postérieure.
  • Sur la fibula, face postérieure.
  • Sur la face postérieure de la membrane interosseuse qui les sépare.

Terminaison

Le muscle tibial postérieur se termine principalement au niveau de la tubérosité de l’os naviculaire et à la région voisine du premier cunéiforme.

Innervation

Il est innervé par le nerf tibial (L4, L5).

Fonction

Le muscle jambier postérieur permet une flexion plantaire, une adduction et une supination du pied (conjointement avec le muscle tibial antérieur). Cette association de mouvement est appelée inversion. L’inversion de la cheville est donc sa fonction principale.

En chaîne cinétique fermée (lorsque le pied est posé au sol), il permet la rotation latérale du genou, lorsque ce dernier est fléchi.

Le tibial postérieur joue un rôle biomécanique important dans la marche et la course. Il permet de stabiliser la cheville contrant ainsi le valgus du pied.

Une usure ou une rupture de ce muscle de la jambe peut provoquer un effondrement en pied plat puisqu’il ne joue plus correctement son rôle de soutien de la voûte longitudinale.

Renforcement musculaire du tibial postérieur

On ne recherche pas l’hypertrophie avec le muscle tibial postérieur. Un travail de proprioception est davantage utile pour maîtriser l’équilibre de son corps et diminuer les risques de blessure au niveau de la cheville.

Exercice d’équilibre sur BOSU

exercice tibial posterieur

Restez en équilibre sur un support instable (Bosu Balance Trainer, plateau de Freeman, etc.).

Sauts sur BOSU

muscler tibial postérieur

Effectuez des sauts verticaux à une jambe sur support instable (type Bosu). 3 séries de 10 sauts par jambe sera déjà un bon début.

Squats sur une jambe

renforcer jambier postérieur

Effectuez une flexion puis une extension (squat) sur une jambe en vous équilibrant avec les bras. Une fois que vous vous êtes familiarisé avec le mouvement, passez sur support instable. Dernier niveau de difficulté, rajoutez une paire d’haltères. 😉

Exercice d’étirement

 

etirement tibial posterieur

Pour étirer le muscle tibial postérieur, tenez-vous debout ou assis mais en chaîne ouverte, c’est-à-dire que le membre à étirer ne touchera pas le sol. Portez la cheville en éversion (face plantaire vers l’extérieure, en soulevant le bord latéral du pied). L’étirement peut aussi être réalisé à l’aide d’une résistance élastique.

Besoin d’un programme d’entraînement sur-mesure ? N’hésitez pas à faire appel à un coach sportif personnel. Découvrez notre équipe

Pour aller plus loin :

Autres muscles des membres inférieurs :

A lire également :

Crédit Image : Powerkin

A propos de Cédric

Professeur d'EPS passionné de musculation et de sport en général, Cédric collabore avec notre équipe depuis 2016. Son rôle est de transmettre ses connaissances à travers des articles et des vidéos afin d'aider les pratiquant(e)s à s'entraîner correctement.

3 comments

  1. l’exercice d’étirement est faux, l’inversion ne l’étire pas au contraire c’est son action pour laquelle il se contracte! faut plutôt faire inverse

  2. Êtes vous sûr que pour étirer un muscle inverseur il faille réaliser une inversion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *